"La Maison de Percin"
.. de la bataille d'Hastings à nos jours ..


Branche des Seigneurs de SEILH

  1. Jehan de Percin † 1591 - sieur de La Roque, est le 3° fils de Jean II de Percin (alias Jean Persin) et Isabeau Larroque. Héritier des terres de Bésodis, il acquiert la seigneurie de Queffes avec son château. Il est nommé en 1553 conseiller-secrétaire du roi près du Parlement de Toulouse. Épouse le 25 août 1550 Marie de Gleyzes. Il teste le 24 mai 1591.
  2. Valentin de Percin auteur de la branche des seigneurs de Lauret voir plus loin
    Jean-Antoine de Percin son cadet, seigneur de Seilh par son mariage le 14 juin 1584 avec Anne du Buisson de Beauteville, issue d'une famille enrichie dans le commerce de la cocagne (pastel) à laquelle il rachète la seigneurie de Seilh et son château de Las Tricheries en 1597. Il revend son fief de La Roque. Nommé le 28 août 1611 par Louis XIII et Marie de Médicis contrôleur en la chancellerie du Languedoc au Parlement de Toulouse.
    Le château de Las Tricheries est aujourd'hui le pensionnat de l'Annonciation tenu par des Dominicaines. Les armes de Jean-Antoine figurent toujours dans le hall d'entrée de l'institution.
  3. Jean de Percin (o 1601 † 1668), conseiller du roi, greffier criminel en chef au Parlement de Toulouse. Remet les clefs de Toulouse, au nom des capitouls, au jeune roi Louis XIV en 1659. Épouse le 21 novembre 1626 Louise de Chastenet. Il teste le 4 juin 1656.
  4. Jehan de Percin, o en 1630, capitaine au Rgt Noailles Cavalerie tué à l'ennemi en Artois laissant un fils Jacques de Persin, écuyer, officier de cavalerie, capitaine de chevau-légers, abandonne ses droits de primogéniture. Il est l'auteur de la famille "Depersin"
    François de Percin (o en 1639) écuyer et seigneur de Seilh, conseiller du roi, greffier criminel en chef au Parlement de Toulouse. Épouse le 28 fevrier 1661 Marie de Lassus. Il teste le 21 octobre 1677.
    Leur soeur Louise, o en 1642, épouse en 1673 mon ancêtre,
    Claude-François de Veye
  5. Claude Percin (o en 1668 † 1710) seigneur de Seilh, lieutenant de vaisseau puis capitaine d'infanterie de marine à Rochefort. Épouse le 3 juin 1694 Marie-Therese de Comère. Il teste le 27 juin 1710.
  6. Louis de Percin (o en 1695 † 1751) chevalier, seigneur de Seilh. Épouse le 15 septembre 1722 Marguerite de Brués.
    Bernard-Melchior de Percin (o en 1697 † 1755), écuyer, garde de marine puis enseigne de vaisseau. En 1727, prend son congé en Martinique où il s'établit comme planteur. Épouse en 1726 1) Marie-Rose Roy, 2) en 1728 Colombe de Cornette Saint-Cyr, 3) en 1735 Elisabeth Chartier de Bellair.
    Lors de son séjour à Rochefort, a un fils naturel Jean-Baptiste Percin-Dubois, auteur de la
    branche de Russie.
  7. Charles-Michel de Percin, (o en 1737 † 1788) né de Elisabeth Chartier, comte de Northumberland. Capitaine de dragons. Épouse 1) le 19 novembre 1759 Jeanne-Félicité Bidegain, 2) en 1776 Marie-Anne Labat-Beaumay, veuve de son cousin Bernard-Nicolas de Percin.
  8. Claude-Joseph-Bernard de Percin de Seilh (o en 1763 † 1836) fils de Jeanne-Félicité Bidegain. Comte de Northumberland, marquis de Montgaillard. D'abord officier, puis en 1784 planteur. En 1790 prend le parti des planteurs royalistes contre la Révolution; surnommé "Percin-Canon" il s'oppose avec succès au guadeloupéen Dugommier. Par la suite est nommé major par les Anglais occupant la Martinique. Devient lieutenant-colonel sous le Consulat. Épouse 1) en 1784 Victoire Duprey Dumosé de La Ruffinière, 2) en 1821 Marie-Catherine Tiberge-Le Vassor.
    Se détachent de sa descendance trois rameaux.

Premier rameau Branche des Percin de Seilh

Armes des Percin de Seilh
  1. Claude-Charles-Marie de Percin de Seilh (o en 1785 † 1860). Après des études à Londres, revient comme planteur en Martinique et participe à l'affranchissement des esclaves. Maire de Case-Pilote. Épouse en 1806 Rose-Marie-Victoire Deville.
  2. François-Catherine de Percin de Seilh (o 1815 † 1868) obtient à Bordeaux sa licence en droit, devient notaire à Fort-de-France. Envoyé (1860) en mission au Mexique par Napoléon III est titré par ce dernier Marquis de Percin. En 1862, juge impérial de Fort-de-France. Épouse le 14 août 1847 sa cousine Charlotte de Percin Northumberland
  3. Henry de Percin de Seilh (o 1851 † 1892) marquis de Percin. Officier mal noté par son colonel il démissionne, entre à la Cie Générale Transatlantique comme directeur de l'agence de Guyane. Meurt à Nantes sans descendance mâle.

Deuxième rameau Branche des Percin de Seilh

  1. Joseph-Florent de Percin (o en 1794 † 1881) Chevalier, planteur épouse Louise-Hélène Huygues. Son fils Ferdinand eut quatre enfants naturels de Félicité Maria, femme de race noire. Leurs descendants portent les armes des Percin avec une brisure de gueules, traverse brochant, signe d'une descendance naturelle.
  2. Joseph-Laurent de Percin (o 1816 † 1861) marquis de La Valette, titre relevé après le décès d'Augustin de Percin de Montgaillard. Procureur du roi au Sénégal en 1845, puis en 1853 Prdt du tribunal de Fort-de-France. Épouse le 28 décembre 1841 Marie-Catherine Crosnier des Vignes.
  3. Jean-Joseph-Gaston de Percin (o 1846 † 1925). Marquis de Percin, marquis de La Valette, marquis de Montgaillard, célibataire. Officier de marine devint vice-amiral et préfet maritime de Rochefort.
    Maurice de Percin (o 1850 † 1916) comte de Percin. Officier d'infanterie, il participe au combat de Bazeilles, fait campagne en Cochinchine et finit sa carrière avec le grade de colonel. Épouse le 17 décembre 1885 Marie Ephrussi alliée aux Rothschild. Leur fils Guy, 1er secrétaire d'ambassade † en 1925 s.p.
    Paul-Jean de Percin (o 1855 † 1920), magistrat, substitut du procureur de la République à Pointe-a-Pitre puis avoué à la Cour d'appel de Caen.
  4. Romuald-Léon-Maxime de Percin (o 12 octobre 1880 Basse-Terre Guadeloupe † 21 mars 1971) Marquis de Percin, officier de cavalerie quitte l'armé en 1924 après une brillante guerre de 14-18. Épouse 1) Marie-Marguerite de Giovanni-Limperani puis devenu veuf 2) en 1946 Hélène de Georgis également veuve. Son héritier est Bernard Guettier de Percin, marquis de Percin. Lequel, de son mariage en 1958 avec Claude Boursin, a un fils Philippe (1965).
    Albert de Percin (o 1881 † 1958) Marquis de Montgaillard. Officier de cavalerie, il participe aux deux guerres de 14-18 et 39-45, prisonnier en Allemagne en 1940. Épouse en 1912 Marie-Marguerite Paiva de Andrada. Dont deux fils Joaquim et Jacques qui sont sans descendance mâle.
    Raoul de Percin (o 1883 † 1975), marquis de La Valette. Avocat, officier à Douaumont en 1916 où il est grièvement blessé. De son mariage le 22 décembre 1919 avec Marie-Louise Einhorn, un fils Gérard de Percin qui assure la descendance des marquis de La Valette avec ses cinq fils Arnaud, Michel, Thierry, Patrick et Olivier après son mariage avec Marie-France de Nervo.
    Jean de Percin (o 1886 † 1914),avocat à la Cour d'appel de Caen, Mort pour la France à Berry-au-Bac (02). Il avait épousé à Caen, le 1 juin 1910, Marthe Auvray (o 1890 † 1975), d'où une fille, Gislaine de Percin (o 1911 † 1996) épouse d'Adolphe Lemaistre.
    Marguerite de Percin (o 1892 † 1983), elle épouse en 1922 André Henri Boullié.

Troisième rameau Branche des Percin de Seilh

  1. Louis-Auguste-Féréol de Percin de Northumberland (o 1796 † 1887), comte de Northumberland. Riche planteur, fervent royaliste connu pour ses duels et son courage, surnnommé "Northumb". Épouse en 1816 Louise Tiberge.
  2. Frédéric de Percin-Northumberland (o en 1821 † 1895), comte de Northumberland. St-cyrien, officier de cavalerie participe aux campagnes d'Afrique, de Crimée et de France. Général de brigade. Épouse en 1881 Geneviève de Vedrilhes d'oû une fille unique Lucie.
    Louis-Edouard de Percin-Northumberland (o 1822 † 1876), écrivain de marine puis juge de paix. Épouse Louise-Victoire Dejean.
  3. Joseph de Percin-Northumberland (o 1867 † 1928). Comte de Northumberland. Professeur de philosophie occupe plusieurs postes en Martinique, et en Métropole. Épouse sa cousine Marie-Amélie de Lacoste.
  4. Edouard de Percin-Northumberland (o1898 † 1970), comte de Northumberland. Ingénieur, officier d'artillerie en 1914. Directeur de la Cie Générale de Navigation. Épouse 1) Anne-Marie Soleilhavoup, 2) Marie-Louise Tricot.
    René de Percin-Northumberland (1914-1994), chef de maquis sous l'occupation allemande, directeur à Bordeaux de la Société pétrolière Rhin-Rhône. De son mariage en 1939 avec Marie-Louise Juidet, il a Françoise ( Mme Marcel Fabre), Monique, Marie-Hélène et Frédéric.
  5. Bernard de Percin-Northumberland, né à La Rochelle de Anne-Marie Soleilhavoup, fusillé par les Allemands le 23 septembre 1944 La Ferté-Saint-Aubin.
    Philippe de Percin-Northumberland (o 1932 † 1995) Officier de cavalerie, colonel de l'arme blindée fait les campagnes d'Indochine, d'Algérie. De son mariage avec Madeleine Junqua en 1956, il a trois enfants, Anne, Nathalie et Xavier.
    Pierre de Percin-Northumberland fils de Marie-Louise Tricot, saint-cyrien, général d'armée et Inspecteur général, Prd du Souvenir Français. De son mariage avec Claudine Pierard, il a trois filles, Sophie, Laurence et Bénédicte.

Sommaire Suite...

Vos questions, corrections à l'auteur


Michel.Chevallier@wanadoo.fr

Mise à jour - Revised on 12.02.2011